Google veut sa propre technologie pour le cloud

Google travaille sur une technologie liée à la Blockchain, selon Bloomberg. Une fonctionnalité qui doit renforcer son offre de services sur le cloud.
 
Google plancherait sur le domaine très en vogue des technologies liées à la Blockchain, si l’on en croit Bloomberg.
 
On savait que la firme de Mountain View expérimentait dans ce domaine, se contenant toutefois de dire à ce sujet : “Nous avons des individus dans diverses équipes qui explorent les utilisations potentielles de la blockchain, mais il est encore trop tôt pour spéculer sur les utilisations ou les plans possibles ».
 

Une Blockchain “made by Google”

Google pourrait développer sa propre version de la technologie permettant aux entreprises de l’exploiter sur leurs serveurs. Cette technologie de Blockchain développée par Google assurerait des fonctionnalités dans Google Cloud.

De quoi différencier Google de certains de ses concurrents dans l’espace cloud.

Coïncidence : la division cloud de la filiale d’Alphabet vient de dévoiler plusieurs nouveaux services orientés sécurité à l’occasion d’un événement qui s’est tenu à New York.

Cette nouvelle technologie de Blockchain serait plus adaptée pour une mise à l’échelle afin d’assurer des millions de transactions. C’est un des reproches qui est fait aux plateformes actuelles, telles que le Bitcoin, qui ne permettent d’effectuer qu’une poignée de transactions simultanément.

Une technologie très prisée

La Blockchain est le sujet tendance du moment. De nombreuses startups l’utilisent actuellement pour enregistrer de manière sécurisée des transactions et traiter différents types de données sur Internet.

Toujours selon Bloomberg, Google aurait déjà mis la main sur plusieurs startups spécialisées dans le domaine, sans que ces transactions n’aient encore été dévoilées.

La Blockchain est une technologie permettant de suivre les actifs et les transactions dans un registre numérique distribué détenu sur de nombreux ordinateurs, en lieu et place d’une seule base de données centralisée. C’est notamment le fondement des crypto-monnaies, telles que le Bitcoin, le Ripple ou encore l’Ether (basé sur la plateforme Ethereum).