Six mois avec sursis pour les oreilles de son chien

23 octobre dernier, les policiers interviennent dans une résidence du Port, alertés par des riverains ayant entendu les hurlements de douleurs d'un chien. À leur arrivée, ils découvrent sur le parking une oreille de chien grossièrement découpée. Une seconde, ainsi que des ciseaux ensanglantés, sont découverts au domicile du propriétaire du chien. L'animal, un chiot de trois mois, est pris en charge par la SPA. Son propriétaire, un homme de 55 ans, est interpellé en état d'ébriété avancée.Dans ses premières déclarations, il explique avoir découpé les oreilles de l'animal avec une paire de ciseaux « pour lui apprendre à écouter. » Ce qui lui valait d'être cité hier devant le tribunal correctionnel pour actes de cruauté envers un animal. Une convocation à laquelle il n'a pas déféré hier.Son avocate, Me Martine Leveneur indique pourquoi : « sa famille l'a recherché, mais il se cache, il a trop honte de ce qu'il a fait pour venir s'expliquer. Il sait que ce qu'il a fait est horrible, mais le rhum lui a fait perdre la tête. » Après en avoir délibéré, le tribunal l'a condamné à six mois de prison avec sursis et l'interdiction de détenir un animal durant cinq ans, conformément aux réquisitions du parquet.S. G.