Maltraitance : un chien jeté à l’eau lors d’un tournage

Tourner un film en faisant intervenir un chien est parfois compliqué. Mais de là, pour la prise de vue d’une scène, forcer l’animal à se jeter à l’eau a indigné les Internautes. La vidéo fait le tour du Web.

Mes vies de chien (A Dog's Purpose) : un long métrage mettant en vedette Dennis Quaid, et qui doit sortir en salles le 27 janvier. Un joli petit film familial avec entre autres des chiens, et produit par Amblin, la maison de production de Spielberg… cela pourrait faire « rêver ». Sauf qu’une vidéo tournée par le site de célébrités TMZ montre comment un berger allemand aurait été traité lors des prises de vue.

Le chien très récalcitrant, et on peut le comprendre tout à fait, se débat afin de ne pas être jeté dans l’eau pour les besoins de ce tournage.

L’eau déferle comme un torrent et l’animal est ‘’terrorisé’’. On entend dans cette vidéo quelqu’un dire : « Il ne va pas se calmer tant qu'il n'est pas dans l'eau, tu n'as qu'à l'y jeter ». Alors que l’on force l’animal à plonger !

Les images, tournées près de Winnipeg (Canada) se terminent avec le chien qui coule après avoir essayé de s'agripper au rebord du bassin.

 

Un chien en totale panique !

 

Même si des membres de l'équipe de tournage sont alors vus en train d'aller à son secours, le chien est en panique.

A la diffusion de cette vidéo, la réaction des Internautes ne s'est pas fait attendre. Les associations de défense des animaux ont donc appelé à boycotter ce film. L’association Peta en toute première ligne, qui « appelle les amateurs de chiens à boycotter le film de façon à envoyer le message que les chiens et autres animaux doivent être traités humainement, pas comme des accessoires de production ».

Animal Justice, une association canadienne, a pour sa part porté plainte au Canada contre les cinéastes pour cruauté envers des animaux auprès du Bureau des vétérinaires. « Il est illégal d'infliger de la souffrance et de l'anxiété aux animaux, et il n'y a pas de disposition qui permette aux cinéastes d'Hollywood de les maltraiter en toute impunité », a ainsi exprimé Camille Labchuk, directrice exécutive d'Animal Justice.

American Humane, l'organisation qui supervise la sécurité des animaux sur les tournages, s'est quant à elle déclarée « perturbée et inquiète des images » diffusées par TMZ. « Quand le chien a montré qu'il ne voulait pas sauter dans l'eau, la scène aurait dû s'arrêter », a-t-elle ajouté dans un communiqué reçu par l'Agence France-Presse. Un autre communiqué ajoute : « Notre représentant qui se trouvait sur ce tournage a été placé en congé administratif immédiat et nous allons faire appel à un tiers indépendant pour mener une enquête. »,

Pour Universal Pictures, qui va distribuer le film, il est alors précisé dans un communiqué à des médias, que l'équipe de production a adhéré à « des protocoles stricts » pour assurer la sûreté des animaux et précisent que le chien en question, Hercules, est « heureux et en bonne santé ».