les juges vont pouvoir faire preuve d’audace

Les juges pourront notamment faire preuve d’une audace nouvelle.

Tout le monde étant désormais convaincu que les animaux, êtres vivants doués de sensibilité, ne sont plus juridiquement des biens, des solutions novatrices vont enfin pouvoir émerger, afin de résoudre, une par une et progressivement, les différentes questions de droit animalier qui se posent en matière de vie quotidienne, d'élevage intensif, de transport, d'expérimentation, de corrida ou encore de sévices graves envers les animaux sauvages.

C’est ce dont se réjouit encore la fondation 30 Millions d’Amis.

« Autant de sujets d’ores et déjà abordés dans différentes propositions de lois récemment déposées à l’initiative de députés et de sénateurs, mais n’ayant pas été mis à l’ordre du jour des débats parlementaires. »

« Le défi majeur qui reste désormais à relever est double », tient à préciser toutefois Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis : « Une prise de conscience de nos élus sur la nécessité de faire progresser la condition animale et la volonté de faire cesser les pratiques cruelles. »